Les cartes sonores

 L’origine des Cartes Sonores


La Jeune Chambre Économique de Saint-Omer et sa Région (62) a mis en place en octobre 2015 l’action Cartes Sonores sur son territoire.
Il s’agit d’équiper les restaurants d’un dictaphone sur lequel on enregistre le menu afin de rendre accessible la carte aux aveugles et déficients visuels.

Tout est parti d’une discussion entre un restaurateur lillois et un des membres de la JCE de Saint-Omer, qui se demandait comment accueillir plus dignement ses clients non-voyants et malvoyants dans son grand établissement.
Le braille ? … trop onéreux et finalement trop peu lu, il n’avait donc pas trouvé de solution…

Rendre accessible, c’est casser le handicap !
Après plusieurs recherches, la JCE de Saint-Omer a retenu le principe d’un dictaphone, sur lequel le restaurateur enregistre son menu lui-même, plage par plage et numérote ses plats.
Le client non-voyant ou malvoyant n’a plus qu’à écouter défiler les entrées, les plats, puis les desserts sur une troisième plage de manière très simple.

Ce fonctionnement permet au restaurateur, avec un investissement minime, de proposer un service de qualité, accessible au plus grand nombre. Ce sont en effet en France 1 700 000 de nos concitoyens qui souffrent de déficiences visuelles.

Après le succès de la JCE de Saint-Omer, la Jeune Chambre Économique Française a élu l’action Projet National 2017-2018 pour le déployer à travers la France, en partenariat avec la MACIF et ses représentants locaux.
Ce sont d’ores et déjà près d’une cinquantaine de jeunes chambres économiques locales qui souhaitent le mettre en œuvre sur leur territoire, touchant ainsi de nombreux restaurants et un public important.

La Jeune Chambre Économique de Bagnols sur cèze et du Gard Rhodanien souhaite elle aussi mener cette action, en travaillant en partenariat avec les restaurateurs de notre agglomération élargie comprenant :

  • l’agglomération du Gard Rhodanien
  • l’Uzège
  • Le sud-Ardèche méridionale

L’accessibilité pour tous est un enjeu important du développement d’un territoire.

 

Florence ANDREO

Florence ANDREO est devenue malvoyante avec le temps, lors de cette interview organisée et enregistrée de manière conjointe avec Natacha VIGUIE de la Jeune Chambre Economique de Tarn-et-Garonne, Sophie DECOURCELLE de la Jeune Chambre Economique de Tarbes et Bigorre et Morgan PECH de la Jeune Chambre Economique de Bagnols-sur-Cèze et du Gard Rhodanien, lors de la 64ème convention nationale de la Jeune Chambre Economique Française à Montpellier en juin 20117.

Aller à la barre d’outils